Écrire avec les écrivains – Christian Bobin – 1

 » Ses pieds nus dans l’herbe fraîche. « 

« l’imitation est la  plus sincère des flatteries » écrit Charles Caleb Colton.
Imiter, copier les auteurs, les écrivains, les poètes, tout comme les futurs peintres copient les grands maîtres. Telle est la proposition aujourd’hui, en plusieurs étapes, décomposer pour composer. Écrire en partant d’un texte de Christian Bobin : extrait du recueil « un enchantement simple », il s’agit d’un texte où l’auteur démontre son art de la concision.

Une contrainte d’écriture en étapes

Une première étape dans la proposition d’écriture

 

  1. Imaginez un lieu, un jardin, une bibliothèque, un coin de rue ou un banc, un marché ou une salle de bal… Décrivez en quelques lignes à quoi ça ressemble.
  2. Maintenant que vous avez votre lieu, imaginez un personnage, dans ce lieu. Ce qu’il ou elle fait, vit, de quoi ce personnage a besoin.

Vous pouvez à présent lire le texte ci-dessous.

Le Texte : « Souvenez-vous »

« Souvenez-vous. La venue d’Hélène dans ce jardin. Vous dormez dans une chaise longue. Hélène s’approche, attentive. Troublée par cet ordre du sommeil auquel le moindre fragment de votre corps se soumet, sans réserve. Son visage tout près du votre. Pendant plusieurs minutes. Puis elle repart, avec un gain de lumière dans les yeux, un surcroît de légèreté dans ses pas. Ses pieds nus dans l’herbe fraîche. Je vois cette lenteur qui l’affecte, cette merveilleuse infirmité de la lenteur. Elle revient le lendemain. Toujours par cet espace vide dans la haie. De plus en plus souvent. Elle ne nous parle qu’au bout de plusieurs semaines, pour demander un verre d’eau. »

Dernière étape de la proposition d’écriture

Décrivez, à la manière de Christian Bobin dans le texte, la rencontre courte, fugitive entre deux personnages, celui que vous avez créé et un autre personnage, différent. Ce second personnage peut-être un enfant, un adulte, un animal, qui vous voulez. Il peut, comme Hélène dans le texte, venir une fois ou plusieurs fois.

Écrivez des phrases courtes. Peu de mots, peu d’adjectifs.

Imitez, copiez Christian Bobin dans son fragment « Souvenez-vous… »

Il utilise des phrases plus longues pour parler de l’action en cours. Les descriptions, elles, sont découpées en propositions nominales, courtes et incisives, pour permettre au texte de respirer, pour permettre au lecteur de voir, de sentir la scène
« Son visage, tout près du votre. Pendant plusieurs minutes. (…) Ses pieds nus dans l’herbe fraîche. »

Faites comme lui.

A vos plumes !

Pour aller plus loin

Lire « L’enchantement simple » de Christian Bobin. C’est une merveille de beauté, de simplicité, de concision. de poésie.

Lire la biographie de Christian Bobin sur Babelio,

La bibliographie de Christian Bobin

Laisser un commentaire