Ecrire les relations : La Gratitude

L’autre jour, j’ai pris le bus et le chauffeur, quelques stations plus tard, s’est arrêté et à dit fort : « Madame, c’est là. »
Une femme s’est levée et est allée le voir. Il lui a expliqué ce qu’elle devait faire pour trouver son chemin en descendant.
Elle l’a remercié et est descendue. Le bus est reparti.

Qui aide qui ? Qui rencontre qui ?

Ecrire la relation peut être difficile.

Explorer les sentiments, les émotions, à l’écrit est un exercice d’acrobate, entre expressivité , création et mélodrame. La plume tangue sur ce fil : rester à l’endroit de l’émotion sans tomber dans l’explication.

Pour explorer la relation d’aide, et comment s’exprime la gratitude, l’émotion qu’elle éveille en nous, l’émotion qu’elle éveille chez l’autre, j’ai proposé vendredi dernier lors de l’atelier une série de propositions.

Les contraintes d’écriture de vendredi dernier au Farband

  1. Faites une liste des fois et des situations où quelqu’un fait quelque chose pour vous, où quelqu’un vous a aidé.
  2. Faites une liste de toutes les fois où vous vous souvenez avoir aidé quelqu’un.
    Ce peuvent être des situations très simples d’aide, aider quelqu’un à traverser la rue, à trouver l’arrêt de bus, à trouver son chemin. Ce peuvent être des situations où beaucoup plus de choses sont en jeu, pour vous, ou pour l’autre.
  3. Racontez une de ses situations où quelqu’un vous a aidé et la leçon que cela vous a inspiré, que vous en avez tiré.
    Concentrez-vous sur les sensations dans le corps, les odeurs, la description du lieu, ce que vous voyez, les sons, les voix, les textures, les goûts. Imaginez les sensations dans le corps, les mains sèches ou moites, la gorge sèche ou pas, la transpiration, les douleurs diverses, le soulagement.
  4. Racontez quand vous avez aidé quelqu’un en relatant comment vous vous êtes senti pendant et après: physiquement, émotionnellement et moralement.
    Parlez de votre corps dans ce moment-là, décrivez-le: douleurs , légèreté, lourdeurs, etc..

Cette proposition a plus ou moins bien fonctionné, selon les participants. Ils ont tous écrit, pas forcément en suivant la proposition. Ils ont tous trouvé quelque chose à dire, d’intéressant, de passionnant, d’impliqué. Ils étaient tous très agréables à écouter.

Améliorer la proposition d’écriture

Comment rendre cette proposition plus concrète, plus facile à suivre :

  • Avoir un exemple de liste de situations d’aide, plus ou moins dramatiques, plus ou moins importantes.
  • Proposer aux participants un personnage qui permet de détourner de soi : demander avant l’écriture aux participants de choisir un personnage parmi des photos ou des images. C’est à lui ou elle que va arriver de l’aide, ou c’est ce personnage qui va aider un autre à surmonter un obstacle dans sa vie.
  • Lire un ou deux textes en exemple pour raconter l’aide avec tous les sens, pour servir de modèles => à chercher dans la littérature.

Et vous, cette proposition vous inspire-t-elle ? Avez-vous envie d’écrire ? Qu’auriez-vous ajouté ?

Laisser un commentaire