Écrire en utilisant des citations d’auteurs est un procédé courant. Le plus connu est l’incipit (Aragon).

Aujourd’hui, je vous propose d’écrire avec cet extrait du dernier recueil de poésie d’Alain Suied « Le visage secret », précédé de trois lettres inédites d’André du Bouchet, aux Éditions Arfuyen.

La souffrance des autres :

vois-tu pourquoi

tu ne peux pas la cerner

ni la réparer ? Vois-tu

sa lumière aussi ?

Et vous, que voyez-vous ?

1. Imaginez un personnage qui veut réparer la souffrance des autres. Comment s’y prend-il ? Que fait-il ? Quel est son métier ? Quelle est son histoire? Que se passe-t-il ? Est-ce que cela fonctionne, quand, comment et avec qui ? Et quand cela ne fonctionne pas ? Quand et avec qui ?

2. Qu’est-ce que ce serait, pour vous, la « souffrance des autres »? est-ce si différent de la votre ? Et « sa lumière » ? Cela vous fait-il penser à quelque chose de personnel ? A quelqu’un de particulier, dans votre vie ?

3. Écrivez, à la manière d’Alain Suied, un poème qui parle d’altérité, en quatre ou cinq vers.

Alors, laquelle de ces propositions d’écriture vous inspire ? A laquelle allez-vous répondre ?

Pour ce qui est d’altérité, ce court poème n’est qu’un début. Comment envisageriez-vous la suite ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.