Pour écrire de la poésie, s’inspirer des poètes

Aujourd’hui, la poète mise en exergue est Geneviève Roch grâce à un court extrait d’un ouvrage des éditions Eclats d’Encre, Le Guetteur halluciné.
Trouver la paix en plein tohu-bohu. Sensation douce.
Douce comme un frôlement d’aile. Surgissement d’indicible dans le haut silence. Une vibration de vérité qui abolit soudain tout désordre intérieur, tout malaise. Happé par une main qui te tire de l’obscure étendue de tes bornes, tu affleures à toi-même

 

Proposition d’écriture poétique, à la manière de Geneviève Roch, en reprenant la forme qu’elle utilise :

Démarrer le poème par un verbe d’action à l’infinitif. Comme Geneviève Roch ici, avec « Trouver ».
Utilisez ces cinq sens pour raconter une sensation.
Finir avec le « Tu », qui s’adresse à la fois au lecteur et au poète.
Mettez vos poèmes en commentaire.

Les Editions Eclats d’Encre

Cet éditeur d’Ile-de-France a repris le fonds de la collection de Loire « Dé bleu », tenue de haute volée par M. Dubost.
Vous pouvez leur écrire aux editions@eclatsdencre.com ou visiter leur site.

Laisser un commentaire