Aujourd’hui, je propose aux écrivants de la rue du renard (U.E.V.A.C.J.E.A.) de continuer à creuser le thème du porter, avec une nouvelle contrainte :

1. Ecrire en décrivant très précisément (physiquement) ce qui se passe alors que quelqu’un porte quelqu’un d’autre. Comme dans le 1er texte d’Erri De Luca, décrire les effets physiques, le corps, les muscles, les tensions, la transpiration, les vêtements, les regards, les odeurs, les sons, etc…

Pour cela vous aurez besoin de plusieurs éléments :

– 1 porteur – qui est-il?

– 1 porté – qui est-il?

– Quelle relation entre les 2 personnages?

Pour écrire, 20 à 25 minutes aux participants.

2. Je vous propose d’entrer dans la tête d’un de vos personnages, soit le porté, soit le porteur, et d’écrire son monologue intérieur, pendant le temps où il/elle est porté, ou porte l’autre.

Restez centrer sur les sensations du personnage, son ressenti, ce qu’il/elle sent, entend, perçoit.

Vos deux personnages sont-ils en train de parler ou non? Que se passe-t-il autour d’eux? Y-a-t-il du bruit, du calme? D’autres personnages? Du vide? etc…

Qu’en avez-vous pensé? Aimeriez-vous écrire cette séance?

Poster vos commentaires dessous.

3 thoughts on “Porter – 3ème séance à l’U.E.V.A.C.J.E.A.”

Laisser un commentaire