Flux
Articles
Commentaires

Ecrire avec les mots du hasard ou plutôt du dictionnaire (2)

Une phrase se construit mot après mot.

Une phrase se construit mot après mot.

Il s’agit d’une proposition d’écriture extrêmement simple.

La dernière fois, les mots étaient choisis dans votre environnement.

Cette fois-ci, ils sont piochés directement dans le dictionnaire des synonymes « Trouvez le bon mot : 125 000 synonymes« , éditions Le Robert. Je n’ai pris cette fois que des mots commençant par la syllabe « ba ».

Vous pouvez bien sûr ouvrir le dictionnaire à n’importe quelle page et prendre les mots pour votre logo-rallye.

Liste des mots à utiliser aujourd’hui :

  • Babiole – Bac – Bâcher – Bataille – Badaud – Bâcler – Badin, badine – bafouer – Bafouiller – Bagage
  • Baccalauréat – Bagarre – Bagatelle – Bague – Baguette – Baie – Baignade – Bâillonner – Baiser – Baisse
  • Balai – Balance – Balade – Balafre – Balbutiement – Balise – Balle – Baliverne – Ballon – Ballotter
  • Balourd – Balustrade – Ballonnements – Bambin – Banal – Banc – Bandage – Bande – Bandeau – Banderole
  • Bandit – Banlieue – Bannière – Bannir – Banqueroute – banquet – Baptiser –  Barbie – Baraque – Baratin

Vous pouvez en utiliser seulement dix pour les débutants, une vingtaine ou une trentaine pour les aguerris, ou même les cinquante mots pour ceux qui s’en sentent capable, ou qui en ont besoin pour écrire.

Proposition supplémentaire

Si vous écrivez un article de blog, vous pouvez jouer à insérer tous vos mots clés dans un article, tout en gardant un texte utile, efficace, et ludique pour le lecteur.

A vos stylos !

Sources – lire plus – savoir plus :

Logo-rallye dans « Exercices de Style » de Raymond Queneau, présenté par Vincent Mespoulet

La proposition originelle de logo-rallye de l’OuLiPo

Tags: , , , , , ,

Lâcher prise sur l’écriture – 1

Les premières consignes d’écriture que l’on expérimente en atelier sont celles avec les plus lourdes contraintes. Elles permettent de lâcher prise sur le sens de l’écrit, et d’aller « au charbon ». En somme, elles permettent aux écrivants d’écrire sans se poser de questions, puisque leur objectif est de réussir à « remplir » ou « trouver des mots » par n’importe quel moyen, y compris absurde, insolite, étonnant.

Contrainte oulipienne : plus c’est dur, mieux ça marche

Le principe de l’OuLiPo est pour cela parfaitement adapté : plus la consigne d’écriture est contrainte et difficile, meilleurs sont les textes. Surtout, mieux ils permettent aux participants d’écrire.

J’apprécie particulièrement les contraintes de l’OuLiPo pour cette raison, et parce qu’ils n’essayent pas de créer du sens au départ.

L’autre façon de faire est de se mettre dans les chaussures d’un écrivain ou d’un poète ; se mettre dans ses mots pour faire le chemin avec lui ou elle.

Ecrire avec la chanson d’un auteur-compositeur

Ecrire avec la musique des mots

                                                                                           Ecrire avec la musique des mots

La proposition d’aujourd’hui est précisément celle-là : prendre une chanson, enlever la majorité du texte, laisser uniquement le premier mot de chaque phrase, ou le dernier.

A l’Ecv-Digital, j’ai proposé uniquement les derniers mots, comme une série d’excipit.

Voici le texte à trous ci-dessous, à compléter, comme une chanson. Quelle chance vous avez, que les rimes y soient déjà !

Titre : Belle parenthèse

… …..                                                                                      braconnage

… …..                                                                                                 bois

… …..                                                                                         paysages

… …..                                                                                           autrefois.

… …..                                                                                              fraude

… …..                                                                                           manteau

… …..                                                                                           maraude

… …..                                                                                             couteau

 

… …..                                                                            parenthèse

… …..                                                                                       jour

… …..                                                                                  chaises.

… …..                                                                                 rebours.

 

… …..                                                                                      téléphones

… …..                                                                                               secret

… …..                                                                                           automne

… …..                                                                                                mai.

… …..                                                                                           sauvette

… …..                                                                                            éternité

… …..                                                                                         cachettes

… …..                                                                                                   thé.

 

… …..                                                                            parenthèse

… …..                                                                                       jour

… …..                                                                                  chaises.

… …..                                                                                 rebours.

 

Pour en avoir davantage, vous pouvez télécharger la version complète de la chanson-a-completer.

Proposition supplémentaire

Vous pouvez faire de même pour n’importe quelle chanson que vous aimez (ce que beaucoup font pour les mariages ou les anniversaires) : Remplacez chaque mot et chaque strophe par une invention de votre part, en gardant éventuellement une ligne ou un refrain, et surtout en gardant la musique de la chanson.

Sources – écouter plus – savoir plus :

Ecouter une chanson de Manu Galure, pour l’inspiration : il y rend un superbe hommage à ceux qui l’ont précédé (notamment Georges Brassens…)

L’image est extraite du site Unsplash, et le photographe qui en est propriétaire est Alexander Padurariu.

Tags: , , , , , , ,

Ecrire avec style par Raymond Queneau

Exercez son style, c’est choisir un point de vue : lequel choisissez-vous ? Ou comme Raymond Queneau, vous pouvez décider de les choisir tous !

Je vous propose une contrainte d’écriture imaginée par Raymond Queneau en 1947 dans son livre « Exercices de style ».  Ce sont les deux contraintes plébiscitées par les étudiants de l’ECV Digital lorsqu’ils ont eu à choisir quel exercice ils souhaitaient imiter : la précision et l’hésitation.

 

Exercez son style c'est choisir un point de vue : lequel choisissez-vous ? Ou comme Raymond Queneau, décidez de les choisir tous!

Exercez son style c’est choisir un point de vue : oui, mais lequel?

 

Proposition en plusieurs étapes

  1. Lire l’exercice de style de départ « Notations« 

Notations.

Dans l’S, à une heure d’affluence. Un type dans les vingt-six ans, chapeau mou avec cordon remplaçant le ruban, cou trop long comme si on lui avait tiré dessus. Les gens descendent. Le type en question s’irrite contre un voisin.

Il lui reproche de le bousculer chaque fois qu’il passe quelqu’un. Ton pleurnichard qui se veut méchant. Comme il voit une place libre, se précipite dessus.

Deux heures plus tard, je le rencontre cour de Rome, devant la gare Saint- Lazare. Il est avec un camarade qui lui dit : « tu devrais faire mettre un bouton supplémentaire à ton pardessus. »; il lui montre où (à l’échancrure) et pourquoi.

2. Décrire une situation de la vie quotidienne, que le narrateur observe ou vit.

Décrire en quelques lignes, pas plus, une situation quotidienne vécue ou inventée, comme Raymond Queneau le fait dans « Notations » c’est-à-dire sans forcément réciter ou raconter, simplement rapporter les faits.

3. Lire les « Exercices de style » suivant : Précisions et Hésitations.

Hésitations.

Je ne sais pas très bien où ça se passait… dans une église, une poubelle, un charnier ? Un autobus peut-être ? Il y avait là… mais qu’est-ce qu’il y avait donc là ? Des œufs, des tapis, des radis ? Des squelettes ? Oui, mais avec encore leur chair autour, et vivants. Je crois bien que c’est ça. Des gens dans un autobus. Mais il y en avait un (ou deux ?) qui se faisait remarquer, je ne sais plus très bien par quoi. Par sa mégalomanie ? Par son adiposité ? Par sa mélancolie ? Mieux… plus exactement… par sa jeunesse ornée d’un long… nez ? menton ? pouce ? non : cou, et d’un chapeau étrange, étrange, étrange. Il se prit de querelle, oui c’est ça, avec sans doute un autre voyageur (homme ou femme ? enfant ou vieillard ?) Cela se termina, cela finit bien par se terminer d’une façon quelconque, probablement par la fuite de l’un des deux adversaires.

Je crois bien que c’est le même personnage que je rencontrai, mais où ? Devant une église ? devant un charnier ? devant une poubelle ? Avec un camarade qui devait lui parler de quelque chose, mais de quoi ? de quoi ? de quoi ?

 

Précisions.

Dans un autobus de la ligne S, long de 10 mètres, large de 2,1, haut de 3,5, à 3 km. 600 de son point de départ, alors qu’il était chargé de 48 personnes, à 12 h. 17, un individu de sexe masculin, âgé de 27 ans 3 mois 8 jours, taille de 1 m 72 et pesant 65 kg et portant sur la tête un chapeau haut de 17 centimètres dont la calotte était entourée d’un ruban long de 35 centimètres, interpelle un homme âgé de 48 ans 4 mois 3 jours et de taille 1 m 68 et pesant 77 kg., au moyen de 14 mots dont l’énonciation dura 5 secondes et qui faisaient allusion à des déplacements involontaires de 15 à 20 millimètres. Il va ensuite s’asseoir à quelque 2 m. 10 de là.

118 minutes plus tard il se trouvait à 10 mètres de la gare Saint-Lazare, entrée banlieue, et se promenait de long en large sur un trajet de 30 mètres avec un camarade âgé de 28 ans,taille 1 m. 70 et pesant 71 kg. qui lui conseilla en 15 mots de déplacer de 5 centimètres, dans la direction du zénith, un bouton de 3 centimètres de diamètre.

4. Ré-écrire votre situation initiale, en utilisant l’hésitation, comme Raymond Queneau, pour caractériser la voix de votre narrateur, puis la précision.

Ces contraintes fortes donnent chacune une voix puissante au narrateur. C’est le pouvoir du changement de point de vue sur une situation, tiré à son paroxysme. Elles donnent des textes souvent drôles, un peu absurdes parfois.

Les étudiants se sont admirablement approprié les consignes. Des précisions originales, de vraies voix de personnages hésitants, absurdes, surpris, etc….

Proposition supplémentaire

Vous pouvez bien sûr choisir un autre des « exercices de style » de Raymond Queneau, ou prendre comme exemple l’ouvrage d’Hervé Le Tellier « Joconde jusqu’à 100 », qui rend hommage à Raymond Queneau en offrant 99+1 point de vue différents sur la Joconde.

A vos stylos !

Sources – lire plus – savoir plus :

« Exercices de Style » de Raymond Queneau, présenté par Vincent Mespoulet

« Zazie dans le métro » de Raymond Queneau ou le film du même nom, par Louis Malle

« Joconde jusqu’à 100 » d’Hervé Le Tellier, puis « Joconde pour votre indulgence »

Raymond Queneau, co-fondateur de l’OuLiPo, Ouvroir de Littérature Potentielle

L’image ci-dessus vient des archives de l’excellent blog littéraire Saint-Henri, hébergé maintenant  sur wordpress.

Mettez vos textes en commentaires si vous souhaitez un retour 😉

Je déteste les fautes de grammaire et d’orthographe : si par hasard, une erreur a échappé à ma vigilance, dites-le moi. Merci de votre aide.

Tags: , , , , ,

Que signifie écrire avec les mots du hasard ?

Les mots sont partout : il vous suffit d'ouvrir l'oeil

Les mots sont partout : il vous suffit d’ouvrir l’oeil

Il s’agit d’une proposition d’écriture extrêmement simple.

Vous prenez des mots dans votre environnement, autour de vous, dans le dictionnaire, écrits dans un livre, l’article d’un blogueur ou d’un journaliste, les mots de tous les jours aussi bien que des mots de spécialiste, du jargon. Tout ce qui passe dans votre tête ou sous vos yeux.

Liste des mots à utiliser – exemple :

  • pastèque – réalisateur – oreillettes – travailleur – boisson – stagnation – sensibilité – méfiance – aisselles – cou
  • fémur – vanille – maraude – réfugiés – Tentacules – tee-shirt – rouge – rayon – balayeur – grignotage
  • apercevoir – contempler – capital – canapé – fourrure – barmaid – vernis – réfléchir – vernis à ongles – reins
  • chasuble – chorizo – chuchoter – chaussures – chic – chapeau – charmer – babil – explosion – tintement
  • agenda – armature – aberration – abracadabra – attrait – altérité – atterrir – amas – alizé – aspérité

Vous pouvez en prendre 10 seulement pour les débutants, 20 ou 30 pour les aguerris, ou 50 mots pour ceux qui ont un blocage d’écriture.

Proposition supplémentaire

Il s’agit au-dessus de mots au hasard, mais vous pouvez les choisir tous commençant par le même son, la même lettre, la même syllabe. Ou bien tous finissant pas le même son, la même syllabe. Tous appartenant au même champ lexical. Si vous écrivez un article de blog, vous pouvez jouer à insérer tous vos mots clés, dans un article, tout en gardant un texte utile, efficace, et ludique pour le lecteur.

A vous de jouer !

Sources – lire plus – savoir plus :

L’image ci-dessus appartient à Benjamin Vautier, dit Ben, que je remercie pour l’inspiration qu’il offre à tous les écrivains et créateurs en herbe.

Tags: , , , , ,

Rébus Amoureux

Un rébus amoureux, rue de l’Ourcq, en plein Paris : ai-je su le déchiffrer ? Et vous ?

Mon premier : Et ton absence se fera chair

Mon premier est un chant d’amour à l’homme aimé, un retour, trace à trace, pas à pas, mot à mot, sur les gestes, les images, les mots de l’autre. De la liberté de se choisir à l’impossibilité de se perdre, la rencontre entre deux âmes, deux êtres.

Son écriture au cordeau incise et ouvre le cœur. Un modèle d’écriture érotique, comme un coup de couteau, un éclat de tonnerre qui vous traverse mot à mot. La puissance évocatrice, toujours sensuelle, à fleur de peau, présente à chaque page, vous prend aux tripes et ne vous lâche plus.

Siham_Bouhlal_Et_ton_Absence_Se_Fera_Chair

Mon second : Carnet de Voyages amoureux

Mon second est un voyage initiatique amoureux. Une rencontre avec soi qui passe par la rencontre avec l’altérité.De rencontres en rencontres, et d’amour en amoureux, la narratrice découvre peu a peu qui elle est, ou elle va, ce qu’elle souhaite réellement réaliser. Un premier hymne à l’amour de soi comme d’autrui.

De quels amours sommes-nous issus ? De quelles rencontres sommes-nous tissés ?

Répondre à cette question est inscrit là, tout entier. Le voyage d’une vie d’amours, de découvertes, de désirs, de créativité.

Muriel_Jarousseau_Carnet_Voyages_Amoureux_Lucarne_des_Ecrivains

Quelle belle autorisation d’aimer que cet itinéraire amoureux et initiatique passe par la rencontre avec d’autres. Avec l’autre. Avec l’altérité.

Mon troisième : La lucarne des écrivains

Mon troisième est la librairie, qui les a, pour un soir, réuni.
A la Lucarne des écrivains naissent des découvertes étonnantes. Un lieu magnifique pour la poésie contemporaine, pour la poésie d’aujourd’hui. J’y étais invitée l’autre jour par une amie.
Deux livres, et  deux écritures amoureuses, deux écritures de l’autofiction pour une même librairie.

Mon tout est la Rencontre : un hymne à l’amour littéraire

La rencontre de Siham Bouhlal et Muriel Jarousseaux.

Le premier auteur, Siham Bouhlal est docteur de lettres médiévales et classiques.
Traductrice de poètes arabes médiévaux, poète elle-même, animatrice d’atelier d’écriture, sa poésie sensorielle et lumineuse parle d’amour, de la puissance et de la rencontre. de l’absence et du rêve. Du sens de la vie et du sens de la mort. Son roman « Et ton absence se fera chair » est incandescent.

Le second auteur, Muriel Jarousseau, est coach de vie. Elle propose une technique de « visualisation créatrice » pour permettre à chacun de changer sa vie. Son carnet de voyages amoureux est un régal à écouter et à lire.

Quand lirez-vous l’un de ces merveilleux romans ? 

Quand irez-vous à la prochaine soirée de La Lucarne des écrivains ?

Dites ce que vous pensez de ces ouvrages et comment les utiliser en atelier ci-dessous… 

Tags: , , , , , , ,

Older Posts »