Flux
Articles
Commentaires

Rébus Amoureux

Un rébus amoureux, rue de l’Ourcq, en plein Paris : ai-je su le déchiffrer ? Et vous ?

Mon premier : Et ton absence se fera chair

Mon premier est un chant d’amour à l’homme aimé, un retour, trace à trace, pas à pas, mot à mot, sur les gestes, les images, les mots de l’autre. De la liberté de se choisir à l’impossibilité de se perdre, la rencontre entre deux âmes, deux êtres.

Son écriture au cordeau incise et ouvre le cœur. Un modèle d’écriture érotique, comme un coup de couteau, un éclat de tonnerre qui vous traverse mot à mot. La puissance évocatrice, toujours sensuelle, à fleur de peau, présente à chaque page, vous prend aux tripes et ne vous lâche plus.

Siham_Bouhlal_Et_ton_Absence_Se_Fera_Chair

Mon second : Carnet de Voyages amoureux

Mon second est un voyage initiatique amoureux. Une rencontre avec soi qui passe par la rencontre avec l’altérité.De rencontres en rencontres, et d’amour en amoureux, la narratrice découvre peu a peu qui elle est, ou elle va, ce qu’elle souhaite réellement réaliser. Un premier hymne à l’amour de soi comme d’autrui.

De quels amours sommes-nous issus ? De quelles rencontres sommes-nous tissés ?

Répondre à cette question est inscrit là, tout entier. Le voyage d’une vie d’amours, de découvertes, de désirs, de créativité.

Muriel_Jarousseau_Carnet_Voyages_Amoureux_Lucarne_des_Ecrivains

Quelle belle autorisation d’aimer que cet itinéraire amoureux et initiatique passe par la rencontre avec d’autres. Avec l’autre. Avec l’altérité.

Mon troisième : La lucarne des écrivains

Mon troisième est la librairie, qui les a, pour un soir, réuni.
A la Lucarne des écrivains naissent des découvertes étonnantes. Un lieu magnifique pour la poésie contemporaine, pour la poésie d’aujourd’hui. J’y étais invitée l’autre jour par une amie.
Deux livres, et  deux écritures amoureuses, deux écritures de l’autofiction pour une même librairie.

Mon tout est la Rencontre : un hymne à l’amour littéraire

La rencontre de Siham Bouhlal et Muriel Jarousseaux.

Le premier auteur, Siham Bouhlal est docteur de lettres médiévales et classiques.
Traductrice de poètes arabes médiévaux, poète elle-même, animatrice d’atelier d’écriture, sa poésie sensorielle et lumineuse parle d’amour, de la puissance et de la rencontre. de l’absence et du rêve. Du sens de la vie et du sens de la mort. Son roman « Et ton absence se fera chair » est incandescent.

Le second auteur, Muriel Jarousseau, est coach de vie. Elle propose une technique de « visualisation créatrice » pour permettre à chacun de changer sa vie. Son carnet de voyages amoureux est un régal à écouter et à lire.

Quand lirez-vous l’un de ces merveilleux romans ? 

Quand irez-vous à la prochaine soirée de La Lucarne des écrivains ?

Dites ce que vous pensez de ces ouvrages et comment les utiliser en atelier ci-dessous… 

Tags: , , , , , , ,

J’ai eu la chance et le privilège d’aller voir le dernier spectacle de Carolyn Carlson, Now, créé en 2014 lors de sa résidence à Angers, au Quai.

Le spectacle Now parle du temps : passé, présent, futur. de la présence. Etre présent. A soi, aux autres. Dans l’instant. du sens de nos actes. du sens de nos gestes. Du pouvoir que nous accordons à tout ce qui n’est pas important. Il raconte : la puissance du rêve, la force des émotions, le regard qui se tourne vers de bons ou moins bons souvenirs, …

De la métaphore de la maison, à la poussée des arbres, c’est un chemin onirique vers l’action.

C’était magnifique, émouvant, drôle, provoquant, touchant, puissant.

C’était surtout inspirant et je suis sûre que cela va vous inspirer vous aussi.

Parfois, les mots dans la danse sont décalés ou de trop. Comme une répétition du geste, trop explicite.

Pas ici. Pas Maintenant.

Ici et Maintenant.

Je vous propose, car c’est le thème de ce spectacle, d’écrire sur ici et maintenant :

Que pouvez-vous faire, ici et maintenant ? Que voulez-vous faire ? Pour vous, ou votre narrateur, c’est le moment d’agir. le temps de l’action. Ne plus regarder le passé. Ne plus imaginer le futur.

Allez-y.

Maintenant.

 

Tags: , , , , , ,

Ecrire les relations : La Gratitude

L’autre jour, j’ai pris le bus et le chauffeur, quelques stations plus tard, s’est arrêté et à dit fort : « Madame, c’est là. »
Une femme s’est levée et est allée le voir. Il lui a expliqué ce qu’elle devait faire pour trouver son chemin en descendant.
Elle l’a remercié et est descendue. Le bus est reparti.

Qui aide qui ? Qui rencontre qui ?

Ecrire la relation peut être difficile.

Explorer les sentiments, les émotions, à l’écrit est un exercice d’acrobate, entre expressivité , création et mélodrame. La plume tangue sur ce fil : rester à l’endroit de l’émotion sans tomber dans l’explication.

Pour explorer la relation d’aide, et comment s’exprime la gratitude, l’émotion qu’elle éveille en nous, l’émotion qu’elle éveille chez l’autre, j’ai proposé vendredi dernier lors de l’atelier une série de propositions.

Les contraintes d’écriture de vendredi dernier au Farband

  1. Faites une liste des fois et des situations où quelqu’un fait quelque chose pour vous, où quelqu’un vous a aidé.
  2. Faites une liste de toutes les fois où vous vous souvenez avoir aidé quelqu’un.
    Ce peuvent être des situations très simples d’aide, aider quelqu’un à traverser la rue, à trouver l’arrêt de bus, à trouver son chemin. Ce peuvent être des situations où beaucoup plus de choses sont en jeu, pour vous, ou pour l’autre.
  3. Racontez une de ses situations où quelqu’un vous a aidé et la leçon que cela vous a inspiré, que vous en avez tiré.
    Concentrez-vous sur les sensations dans le corps, les odeurs, la description du lieu, ce que vous voyez, les sons, les voix, les textures, les goûts. Imaginez les sensations dans le corps, les mains sèches ou moites, la gorge sèche ou pas, la transpiration, les douleurs diverses, le soulagement.
  4. Racontez quand vous avez aidé quelqu’un en relatant comment vous vous êtes senti pendant et après: physiquement, émotionnellement et moralement.
    Parlez de votre corps dans ce moment-là, décrivez-le: douleurs , légèreté, lourdeurs, etc..

Cette proposition a plus ou moins bien fonctionné, selon les participants. Ils ont tous écrit, pas forcément en suivant la proposition. Ils ont tous trouvé quelque chose à dire, d’intéressant, de passionnant, d’impliqué. Ils étaient tous très agréables à écouter.

Améliorer la proposition d’écriture

Comment rendre cette proposition plus concrète, plus facile à suivre :

  • Avoir un exemple de liste de situations d’aide, plus ou moins dramatiques, plus ou moins importantes.
  • Proposer aux participants un personnage qui permet de détourner de soi : demander avant l’écriture aux participants de choisir un personnage parmi des photos ou des images. C’est à lui ou elle que va arriver de l’aide, ou c’est ce personnage qui va aider un autre à surmonter un obstacle dans sa vie.
  • Lire un ou deux textes en exemple pour raconter l’aide avec tous les sens, pour servir de modèles => à chercher dans la littérature.

Et vous, cette proposition vous inspire-t-elle ? Avez-vous envie d’écrire ? Qu’auriez-vous ajouté ?

Tags: , , , ,

Écrire en utilisant des citations d’auteurs est un procédé courant. Le plus connu est l’incipit (Aragon).

Aujourd’hui, je vous propose d’écrire avec cet extrait du dernier recueil de poésie d’Alain Suied « Le visage secret », précédé de trois lettres inédites d’André du Bouchet, aux Éditions Arfuyen.

La souffrance des autres :

vois-tu pourquoi

tu ne peux pas la cerner

ni la réparer ? Vois-tu

sa lumière aussi ?

Et vous, que voyez-vous ?

1. Imaginez un personnage qui veut réparer la souffrance des autres. Comment s’y prend-il ? Que fait-il ? Quel est son métier ? Quelle est son histoire? Que se passe-t-il ? Est-ce que cela fonctionne, quand, comment et avec qui ? Et quand cela ne fonctionne pas ? Quand et avec qui ?

2. Qu’est-ce que ce serait, pour vous, la « souffrance des autres »? est-ce si différent de la votre ? Et « sa lumière » ? Cela vous fait-il penser à quelque chose de personnel ? A quelqu’un de particulier, dans votre vie ?

3. Écrivez, à la manière d’Alain Suied, un poème qui parle d’altérité, en quatre ou cinq vers.

Alors, laquelle de ces propositions d’écriture vous inspire ? A laquelle allez-vous répondre ?

Pour ce qui est d’altérité, ce court poème n’est qu’un début. Comment envisageriez-vous la suite ?

Comment créer des images qui frappent l’imagination de vos lecteurs ?

 

Aujourd’hui, il s’agit d’écrire à la manière de Jacques Prévert, inspiré par Jacques Prévert et Faly Stachac.

Une première proposition d’écriture, pour se dérouiller les mains

1. Un logorallye: utiliser tous les mots ci-dessous pour écrire un texte le plus vite possible (5 à 7 minutes).

Cheval – départ à point nommé – conseil – illumination – retraite – vertu – illumination – passion dévorante – lâcher prise – dispersion – en fanfare – importantes – bouleversement – simplicité – absence – effondrement – dragon

Mettez votre réveil sur 10 minutes, Top => Partez. quand il sonne, vous finissez votre phrase et vous arrêtez là.

2. La seconde proposition d’écriture est  une proposition de Faly Stachak, extraite de son ouvrage, « Écrire, un plaisir à la portée de tous » page 95. « pour fabriquer quelques images »

Lire la suite »

Tags: , , , , , , ,

Older Posts »